Au risque d'entraîner l'éveil #4

Cette 4ème partie de la série Au risque d’entraîner l’éveil nous incite à de nouvelles interconnexions, invitant le public à se rassembler autour de décors artificiels qui superposent espaces réels - la rue Ottawa et le Bar-Terrasse - et espaces imaginés. Avec How to connect ? (easy urbanism for busy people), Roxa Hy et Nien Tzu Weng explorent les dimensions du paradoxe et de la poésie contenus dans les environnement urbains, interrogeant la diversité des actions et habitudes qu’ils conditionnent. The Party, une entité composée des artistes Layla Marcelle Mrozowski et Kyla Gardiner, présente quant à elle The Space Bar, une fiction spéculative qui offre au public l’accès à un monde alternatif, guidé par l’univers de la science-fiction féministe et engagée. Différents récits sont mis en scène par les artistes, à travers une scénographie participative qui permet une rencontre fortuite entre créatures terrestres et célestes, entres les objets du quotidien et ceux d’une autre galaxie. Les propositions artistiques interrogent ainsi l’incohérence de certaines constructions sociales, liées à l’urbanité, aux liens sociaux, à l’anthropocentrisme ou encore à l’hétéronormativité.

Cette soirée sera aussi le temps du dévoilement de l’oeuvre The People’s Parliament, une installation sculpturale et sonore semi-permanente de l’artiste nigérian Ayò Akínwándé, lauréat 2019 de la Résidence Place Publique. 

  

18H : Dévoilement de l’oeuvre semi-permanente The People’s Parliament de Ayò Akínwándé

 

18H30: Roxa Hy et Nien Tzu Weng - How to connect? (easy urbanism for busy people)

Comment créer une place publique en 23 minutes ? Pour répondre à l’impératif de repenser la ville dans un contexte de crise climatique, Roxa Hy et Nien Tzu Weng revisitent quelques grandes lignes directrices de l’urbanisme et du lien social. 23 minutes, c’est le temps d’une performance qui rassemble les commerçants, les voisins et leurs animaux de compagnie pour un moment d’être ensemble, concis et efficient. En lien avec leur environnement immédiat, les performers (se) poseront les questions suivantes : la ville intelligente est-elle magique ? Comment se connecter avec la nature lorsque l’on a grandit entouré de béton ? Est-ce qu'il y a la Wi-Fi ? 

Arrivez dès 18H! Vous serez invités à interagir avec une installation d’objets du quotidien et d'enregistrements sonores recueillis dans le quartier, en amont de la performance. Les artistes activeront l’installation à 18H58 pour une durée de 23 minutes. 

Une borne de recharge pour téléphones sera gracieusement mise à disposition par les artistes, en collaboration avec la Fonderie Darling et Hydro-Québec, tout au long de la soirée. 

Roxa Hy travaille avec l’installation, la performance, la vidéo et le son, avant tout dans le milieu des arts vivants. Entre humour et auto-commentaire, elle utilise le collage de sons, d’objets et d’images dans une approche rythmée, graphique et décalée. Elle s’intéresse à l’esthétique des espaces artificiels ainsi qu’à la poésie des environnements urbains. Elle a présenté son travail au OFFTA , au festival ZH, à la RIPA, à Eastern Bloc et à Tangente. Roxa est aussi l’une des coordonnatrice du Studio XX, un centre d’artiste féministe dédié aux arts médiatiques. --- roxahy.info

Nien Tzu Weng est chorégraphe et interprète. Elle utilise la danse comme un moyen de naviguer dans l’entre-deux et la transition comme états intemporels. Elle cultive la présence et l’éveil tout en gardant un rapport ludique face à son environnement immédiat. Elle a présenté son travail à Art Crush (MBAM), TaiwanFest (Harbourfront Centre) and 1-Act Theatre Festival (SHIFT Theatre, Vancouver). Elle a performé à ELEKTRA (Usine C), Ars Electronica (Linz, Austria), Akousma (Usine C) et Danse Buissonnières (Tangente Danse). Elle est en résidence au Studio 303, développant ses recherches sur les comportements humain/animal, ainsi qu’au Topological Media Lab à Concordia, où elle s’intéresse à la place du mouvement au sein des arts médiatiques. --- nientzuweng.com

  

19H30: Layla Marcelle Mrozowski et Kyla Gardiner - The Space Bar

Une lettre de Beta Pink

Chers Lovetrons et autres corps terrestres, 

Je ne pouvais pas m'empêcher de remarquer, lors de ma dernière visite sur votre planète, que vous rencontriez des difficultés à vous connecter. Vos rencontres amoureuses ressemblent-elles à des ombres vides sorties d'une réalité parallèle ? Vous êtes-vous déjà senti seul dans un vaste univers inconnu ? Êtes-vous fatigué d’être constamment réduit à « être vous-même » ? Cela arrive aux meilleurs d'entre nous. Il y a eu des époques dans ma vie où il semblait que tout passait soit par la chaleur écrasante, soit par des crises de dualité entre les ondes-particules.

J'aime l'amour. C’est la raison pour laquelle j’ai créé OK Object, le premier et le seul site de rencontres intergalactiques anthropo-inclusives. Que vous recherchiez de l'amitié, de l'osmose ou une manifestation de force nucléaire faible, je vais vous assortir l’un à l’autre et vous fournir des occasions de rencontres, en ligne et en personne.

Pour fêter trois ans de succès, mes amis The Party organisent mon Space Bar le 25 juillet 2019 à la Fonderie Darling  à Montréal pour sa Place Publique.

En espérant vous y voir! Bisous bisous.

Beta Pink

 

Beta Pink est un personnage développé en 2016 par Layla Marcelle Mrozowski et Kyla Gardiner. Beta Pink possède un bar qui se matérialise parfois à Vancouver. The Space Bar est un salon de performance en constante évolution, un assemblage d'humains, d'objets en mousse de la taille d'un animal domestique et de fausses roches. Beta Pink y donne des conseils sur les relations et lit la fortune.

Kyla Gardiner est une artiste de la performance et une designer basée à Vancouver. Elle enseigne le programme Production and Design à la School for the Contemporary Arts de la Simon Fraser University. Layla Marcelle Mrozowski est une artiste interdisciplinaire qui fait usage du corps, de la choréographie, de l’écriture, de la production d’images et d’objets et de la logique synesthésique pour aborder les notions d’antagonisme, de matérialisme, d’authenticité, d’homonymes et de l’esthétique du plaisir. The Party est une entité qui inclut le théâtre imaginaire, l’écriture collaborative, les nouveaux médias et la performance. Leur travail a été présenté à Vancouver, à Amsterdam, à Bruges et à Philadelphie. En 2015, elles ont publié un manuel ésotérique sur leur travail et en 2016, elles ont reçu une maîtrise conjointe de la Simon Fraser University. 

 

À partir de 17H30, venez déguster les bières artisanales de notre généreux commanditaire la microbrasserie locale 4 Origines !

 

 

 

Soirées de performances

-

6:00 pm 11:00 pm

Place publique

Chaque été depuis plus de 10 ans, la Place Publique occupe une portion de la rue Ottawa en affirmant la présence de l’art et des artistes dans un secteur où cohabitent les grandes entreprises, les commerces innovants, les nouveaux résidents et ceux qui… Lire Plus