Maria José Sheriff / Choral

À l'occasion du projet de réhabilitation du bâtiment des ateliers d'artistes de la Fonderie Darling, Quartier Éphémère a invité Maria Sheriff à réaliser une œuvre permanente dans le cadre du programme de l'art intégré à l'architecture du Ministère de la Culture et des Communications du Québec. Compte tenu de la situation géographique de la Fonderie Darling, une sculpture sur le toit de l'immeuble semblait l'endroit idéal pour réaliser ce projet ambitieux. Aux abords de l'autoroute Bonaventure et aux pieds du quartier des affaires, Choral joue le rôle d'un repère, un élément signalétique qui identifie la Fonderie Darling dans son environnement et interpelle les passants. Sculpture de métal, Choral fait tout d'abord référence à l'ancienne activité de la Fonderie Darling durant laquelle ce matériau était travaillé. Ses diverses facettes, plaques métalliques épineuses de rouge et d'or, résidus ou épargne de formes arrondies découpées sur des plaques d'aluminium, interceptent et reflètent la lumière, ce «véhicule d'immatérialité» privilégié de l'artiste. Selon Maria Sheriff, qui «compare son processus créatif à un voyage en plein océan», Choral est un «chant de prières», qui appelle à la spiritualité «J'aimerai qu'il nous invite à lever notre regard en dehors de notre chemin mental» dit-elle. Rose des vents d'acier et d'aluminium, Choral entame son érosion, telle une figure de proue joyeuse et lumineuse, au devant d'une nouvelle embarcation de l'art contemporain.

Maria José Sheriff

Née à La Paz, Bolivie, Maria José Sheriff vit à Montréal. Sa vision sculpturale se déploie par l'installation, l'objet, l'œuvre graphique et vidéographique. Ses œuvres ont notamment été vues lors des événements Neige sur Neige au Québec (1999), Placards, à Joliette (2000), Arts 2000, Stradford, Galerie Lilian Rodriguez, à Montréal; ainsi que lors d'expositions individuelles Synchrone, à la Galerie Clark (1998), Dissonances à L'Écart, Rouyn-Noranda (1999), à la Galerie B-312 (1999) et Aphélie et Périgée à Circa à Montréal (2000). Elle co-réalise un court métrage d'essai : 1200 pieds carrés de ciel et explore maintenant la sculpture lumineuse .