ERIN SHIRREFF - CONCRETE BUILDINGS

MOMENTA | Biennale de l’image (anciennement Le Mois de la Photo à Montréal) présente, en collaboration avec la Fonderie Darling, Erin Shirreff– Concrete Buildings

Afin d’arriver à distinguer ce qui appartient aux objets et ce qui tient de l’interprétation, de l’illusion, de la reconnaissance ou de l’erreur, Erin Shirreff (Canada) met en place des dispositifs visuels qui explorent la distance entre le sujet et sa représentation. Dans la double projection Concrete Buildings (2013-2016), elle examine deux bâtiments conçus et construits par l’artiste américain Donald Judd à Marfa, au Texas. Elle a réalisé un montage d’images d’archives et de prises de vue in situ de ces bâtiments. L’artiste érige ces constructions épurées en monuments emblématiques par l’insistance et la tendresse manifeste avec laquelle elle les épie. Erin Shirreff remet en question notre rapport à l’image en soulignant la façon dont les images nous éclairent en même temps qu’elles sèment le doute dans notre esprit.

Pour sa 15e édition du 7 septembre au 15 octobre, MOMENTA s’est associée au commissaire Ami Barak, qui a développé une programmation remarquable sous le thème De quoi l’image est-elle le nom ?. L’édition 2017 de MOMENTA examine la notion de pièce à conviction photographique et vidéographique, mettant en doute le statut de l’image fixe et en mouvement comme témoin du réel et s’intéressant aux caractères fantasmé et sublimé de celui-ci. Les 38 artistes réunis dans la biennale nous invitent à ne pas accepter sans critique le témoignage de l’image.La biennale s’articule en trois volets. Le premier correspond à l’exposition centrale du quartier général (QG), présentée dans deux lieux : la Galerie de l’UQAM et VOX, centre de l’image contemporaine. Le deuxième volet consiste en 14 expositions individuelles déployées dans plusieurs quartiers de la ville, auquel s’ajoute, pour le troisième volet, une exposition de documents présentée à Artexte.

 

 

Crédits photos : Erin Shirreff, Concrete Buildings, 2013-2016. Vidéo HD à deux canaux, couleur, sans son, 73 min et 46 min (en boucle). Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de Sikkema Jenkins & Co. (New York)