Carte blanche PERFform 18

Cette soirée offre une carte blanche à PERFform 18, une tournée d'art performance venue du Nouveau-Brunswick, conçue par Linda Rae Dornan et Mathieu Léger.

Linda Rae Dornan

Dans une série d'actions liées entre elles, Linda Rae Dornan performe à partir de langages oubliés et inconnus, aussi bien physiques qu'écrits, afin d'inventer une manière de communiquer. Parfois ludiques, souvent autobiographiques, ses performances questionnent avec douceur les possibilités qu'offre la vie, en imaginant des scènes poétiques sur le langage, le lieu et l'être. 

Performative et interdisciplinaire, la pratique artistique de Linda Rae Dornan mobilise vidéos, installations, performances, sons et écriture. Chaque médium se nourrit de l'autre pour explorer la façon dont nous parlons/communiquons, dont nous nous connectons les uns aux autres et avec l'environnement autour de nous à travers la voix et le corps, le langage, le lieu, la mémoire et l'être. En plus d'avoir remporté de nombreuses bourses artistiques, elle a exposé, performé et diffusé son travail en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Parmi ses projets les plus récents, on compte les performances Performing Rituals of Place à Arbroath (Écosse) et Reykjavík (Iceland); PERFform 17, la première édition de la tournée d'art performance réalisée avec Mathieu Léger; Woven woven lost and found, dans le cadre du Visualeyez Performance Art Festival, Latitude 53, Edmonton, AB; Calling the Cuckoo au 7a*11d International Festival of Performance Art à Toronto. Son œuvre performative est détaillé dans la publication More Caught in the Act: An Anthology of Performance Art by Canadian Women (2016). Le travail de Dornan fait partie des collections du New Brunswick Museum, de l'Owens Art Gallery, de la NB Art Bank, de la Banque d'œuvres du Conseil des Arts du Canada, de La Province du Québec, et de nombreuses collections privées.

Mathieu Léger

Pour PERFform 18, Mathieu Léger poursuit une séquence d’actions issue de la série In Regard to Rendering (2016-présent). In Regard to Rendering (En ce qui concerne le rendu) est un projet d’expérimentation en performance qui explore matière, temps et forme pour établir un dialogue avec les thèmes du temporaire et du permanent. Ce projet explore la façon dont nous attachons un sens à l'espace grâce à l'utilisation de procédés et de matériaux qui se réfèrent à la permanence. Il est motivé par l’interstitialité : l’espace entre une frontière et la prochaine, interrogeant ainsi notre confort dans des espaces incertains et transitoires, de même que notre conscience volumétrique.

Mathieu Léger est né dans les Provinces Maritimes du Canada. Artiste-en-résidence en série, il a participé à plus de 50 résidences d’artiste. Il détient un Baccalauréat es arts libres (Littérature et arts visuels — Université de Moncton, 1998). Ses projets incarnent des idées autour de la nature sauvage, du temps (géologique), ainsi que des procédés biologiques du monde naturel. En essayant d’appréhender le temps, l’espace et le lieu, ses projets se concrétisent sous forme de performances, de textes, de photographies et d’installations vidéo/audio. Entre 2013 et 2017, Mathieu s’est concentré sur un projet de performance et d’écriture dans lequel il scrutait les aspects physiques de la conscience spatiale et, parallèlement, les conventions cartographiques. Il partage son temps entre des pays lointains et Moncton, NB, Canada.

Dès 18H, profitez du Bar Second Nature de la Fonderie Darling pour vous rafraîchir autour d'un verre !

 

Les artistes désirent souligner l'appui des organismes suivants:
 
Conseil des arts du Nouveau-Brunswick
La Fondation Sheila Hugh Mackay
Conseil des arts du Canada 
Galerie Sans Nom
PERFform 18