Sit-in pour une place publique permanente

La Fonderie Darling organise une manifestation pacifique et performative pour défendre le projet d’une Place Publique permanente sur la portion de la rue Ottawa entre les rues Queen et Prince. Depuis maintenant plus de dix ans, la Fonderie Darling met tous ses efforts pour y créer un espace de rencontres humaines et d’explorations artistiques au profit des citoyens. Devant les difficultés croissantes à obtenir les autorisations de fermeture de rue à la circulation automobile, un sit-in est mis sur pied afin de faire entendre différentes voix autour des enjeux de l’espace public et de construire ensemble la Place Publique de demain.

Apportez vos coussins !

Au programme :

15h : PPP, intervention de Gilbert Boyer
Gilbert Boyer propose une série de panneaux de signalisation détournés par des revendications PPP : Place Publique Permanente, Parole Publique Privée, Permis Pas Permis, etc. Les manifestants sont invités à composer eux-mêmes des slogans PPP ou sur la base d'une mise en désordre des lettres de l'alphabet.

16h - 18h : Mille ans de Place Publique, performance avec Nicole Fournier
Nicole Fournier vous invite à une performance de médiation, une expérience sensorielle et éducative mettant en valeur des gestes agricoles et culinaires. Au menu : identification de plantes, petites récoltes et invitation à goûter les saveurs de la biodiversité de l’oeuvre Paysage EmballeToi! - en performance sur la Place Publique pour 1000 ans. Dans ce parcours, Fournier parlera aussi des pouvoirs complexes de la biodiversité des sols et des plantes pour la santé et la bioremédiation du lieu.

18h - 20h : Banquet des refusés, intervention d'Institute for Urban Futures

Pensé comme une intervention sociale in-situ, Le banquet des refusés invite les participants à réfléchir, sous la forme d’un dialogue et d’autres gestes, aux conditions selon lesquelles des espaces sont imaginés comme étant des domaines publics. L’événement, produit par le groupe de recherche de l’Université Concordia Institute for Urban Futures, est une réponse aux questions sur l’espace public, aux politiques d’organisation de l’espace, au rôle de l’artiste dans la mobilisation des publics ainsi qu’au droit à la ville. En performant la nature publique du lieu, nous souhaitons réfléchir la manière dont l’idée de «public» ne résulte pas seulement de la conception de l’environnement bâti. Comme l’historienne de l’art Rosalyn Deutsche écrit à propos de la manière dont les relations sociales sont cruciales au sens donné à la sphère commune : « qu’est-ce que cela signifie pour l’espace d’être public : l’espace de la ville, un bâtiment, une exposition, une institution, ou une œuvre d’art ? » (1). Ce banquet est imaginé en relation directe avec le contexte particulier de la Place Publique, une initiative où, depuis une décennie, la Fonderie Darling occupe temporairement une section de la rue Ottawa, en offrant aux citoyens une programmation culturelle et artistique. À travers le temps et les effets d’une rapide gentrification du quartier Griffintown, ces occupations temporaires de l’espace public viennent à former un acte de résistance au refus de la Ville de transformer cette portion de rue en un espace public permanent, fermé à la circulation automobile. Le banquet des refusés se distancie de la notion de résistance pour aller vers une reconceptualisation de la construction des publics à travers l’agentivité de l’espace, en abordant de façon critique la rue, non seulement comme une commodité matérielle fournissant un passage pour le transport des biens et des personnes, mais aussi comme de véritables espaces sociaux urbains. 

Texte et projet par : Dr Shauna Janssen

Équipe curatoriale et de design : Atom Cianfarani, Shauna Janssen, Sylvain Lavoie, Alex Tigchelaar et Avery Zhao-Djokic 

[1] Rosalyn Deutsche, Evictions: Art and patial Politics. Cambridge: MIT Press, 1998.