Marco Godinho / UN FEU PERMANENT À L'INTÉRIEUR DE NOUS

Pour son exposition à la Fonderie Darling Marco Godinho souhaite continuer sa recherche à travers une réflexion nourrie par son expérience de vie nomade, prise entre plusieurs langues et cultures et traversée par l’influence de la littérature et la poésie. D’une question sur l’exil naît une recherche sur les frontières, puis sur les limites et les conventions géographiques. Sur une exploration sensorielle de la marche se greffe une autre de la mémoire. Avec toujours un balancement entre la subjectivité de sa vie et celle de la mémoire commune.


Les œuvres, installations, vidéos, dessins, projets participatifs de Marco Godinho dessinent la carte d’un monde façonné par les trajectoires personnelles et le multiculturalisme. Godinho aime arpenter les limites géographiques et bouts du monde, il investi et éprouve les conventions cartographiques. C’est de cela dont il s’agit : aller à la recherche d’un ailleurs qui questionne notre présent et comment nous habitons aujourd’hui le monde. 

 

Marco Godinho

Né en 1978 à Salvaterra de Magos au Portugal, Marco Godinho partage sa vie entre Paris et le Luxembourg. Dans un esprit conceptualiste, il s’intéresse à la perception subjective du temps et de l’espace par un questionnement sur les notions d’errance, d’exil, d’expérience, de mémoire et de temps vécu. De 2000 à 2005, il suit des études à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy (France), à l’École Cantonale d’Arts de Lausanne (Suisse) et à la Kunstakademie et Fachhochschule de Düsseldorf (Allemagne). Entre 2005 et 2006, il termine un post-diplôme à l’Atelier National de Recherche Typographique à Nancy. Depuis 2006, il a réalisé plusieurs expositions individuelles, notamment au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain (janvier–avril 2013), à Faux Mouvement – Centre d’art contemporain en France (mars-mai 2013), Neuer Kunstverein Aschaffenburg en Allemagne (juillet–septembre 2012), à l’Espace pour l’art à Arles en France (2012), au Mois de la Photo à Montréal au Canada (2011), à l’Instituto de Camões au Luxembourg (2008, 2011), au Centre d’arts plastiques et visuels de Lille en France (2009), à la Chaudronnerie – FRAC Champagne-Ardenne à Reims (2007), ainsi qu’à la Galerie Art Attitude Hervé Bize à Nancy, qui le représente (2007, 2009, 2012).