BUVEURS DE QUINTESSENCES

 

Le titre de cette exposition collective, Buveurs de Quintessences, est tiré du poème de Charles Baudelaire, « Perte d’auréole », dans lequel l’auteur relate l’expérience d’un artiste qui, ayant malencontreusement perdu son attribut, s’en accommode finalement fort bien. Il se retrouve ainsi libéré de la pression exercée sur son statut et peut se mêler de façon anonyme à la foule. Inspiré par ce poème, Walter Benjamin annonce la perte d’aura de toute une génération qui cherche à se défaire des carcans associés à la création et à démystifier la pratique artistique.

L’exposition propose un regard original sur une tendance affirmée de la création artistique actuelle, au Québec et plus largement à l’international, à savoir une prise de position à contre-courant de la société du spectacle. Privilégiant une distanciation de l’auteur par rapport à son œuvre, ou limitant l’objet d’art à un simple monochrome, un feu maintenu en vie durant toute l’exposition ou un tissu ajouré, chacun des artistes critique la notion de travail et les effets spectaculaires recherchés par de nombreuses réalisations contemporaines.

À travers des œuvres volontairement minimales, en apparence vides de contenu, éphémères et remettant en question la matérialité de l’objet d’art, l’exposition oriente le visiteur vers un horizon spirituel et en appelle à une réflexion au-delà du regard.

Faisant écho à Ultra Vide, l’exposition inaugurale de la Fonderie Darling en 2002, Buveurs de Quintessences propose d’explorer le thème du vide sous un nouvel angle, y ajoutant une dimension critique actualisée.

L’exposition sera présentée en janvier 2019 au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain.

 

Liste des artistes : Fortner Anderson (QC), Steve Bates (QC), Marie-Claire Blais (QC), Olivia Boudreau (QC), Claude Closky (FR), Marie Cool Fabio Balducci (FR / IT), Alexandre David (QC), Adriana Disman (QC), Kitty Kraus (DE), Stéphane La Rue (QC), Kelly Mark (ON), János Sugár (HUN).