Alexandre David / Deux choses différentes

L'installation architecturale de l'artiste, très grande, occupe une grande partie de la grande salle de la Fonderie Darling. Il y a une partie dans laquelle les visiteurs pourront circuler comme dans une cour intérieure et une autre partie, équivalente à la première par ses dimensions et semblable par sa forme, mais dans laquelle il est impossible de circuler. Cette seconde partie fonctionne un peu comme une cour intérieure accessible au regard seulement.

Le travail d'Alexandre David se rapporte de plus en plus à l'architecture, plus particulièrement à la récurrence de nos façons d'occuper l'espace architectural et à la familiarité qui se dégage de cette récurrence (bien qu'on puisse être dans un espace pour la première fois). Cette familiarité permet une expérience où le regard n'est pas reporté sur soi-même : le spectateur ne se représente pas sans cesse l'expérience qu'il est en train de faire.

Parallèlement à cela, les espaces et objets que l'artiste construit fonctionnent aussi comme des images qui se découpent nettement dans l'espace et nous placent en retrait malgré notre présence physique à l'intérieur de ceux-ci.

Alexandre David souhaite que le visiteur puisse éprouver ces deux aspects de son travail en même temps, sans tension ni effet de contradiction.

Alexandre David

Alexandre David vit et travaille à Montréal. Ses œuvres ont été exposées dans divers musées, galeries et centres d’artistes au Canada, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Autriche ainsi qu’en France. Il a exposé en solo, entre autres, à Optica et Dare-Dare à Montréal et La Chambre Blanche à Québec en 2007, ainsi qu’à Aceartinc à Winnipeg et à la galerie Grunt à Vancouver en 2009. En 2011 il a exposé en solo à la galerie Plein Sud à Montréal, à YYZ à Toronto, à l’Espace Tilt à Lausanne et à La Parisian Laundry, en plus de présenter son installation Plate-Forme sur la Place publique de la Fonderie Darling.