Samuel Roy-Bois / Faire l'indépendance

Je fais ce que je veux. Je mange ce que je veux, je fume, je bois beaucoup de bière et du fort. Je kidnappe des enfants et je demande des rançons énormes contre leur libération. Je fais peur aux gens de l'âge d'or. Je ramasse de la vieille gomme sur le trottoir, je la mâche en faisant du bruit et je la colle sous la table d'un restaurant. J'allume et j'éteins les lumières du salon chaque seconde pendant 24 heures d'affilées. Je regarde la télé chez moi, à l'air climatisé, au lieu d'aller au travail. Je mens à mes amis. Je ne dors plus. Je ne sors plus. Je ne pense plus à personne. Je conduis gauche. Je me fais des vêtements avec des vieux pneus. Je regarde les oiseaux droit dans les yeux. Je me fais monter la moutarde au nez. J'écrase toutes les fourmis que je vois. J'arrache des dents. Je fais comme tout le monde. Je suis les modes. Je vole les idées des autres. J'hallucine quotidiennement. Je pose des lapins, je pédale dans le beurre. Je n'essaie jamais de comprendre (de toute façon je n'écoute pas quand on me parle). Je n'ai qu'un mot à la bouche.

Liste des choses que l'on confond:

1.Fantasmes
2.Projet
3.Utopie
4.Rêve
5.Plan (planification)

Samuel Roy-Bois

Samuel Roy-Bois est né en 1973. Il a exposé son travail au Canada et à l'étranger. Il a complété une maîtrise en arts visuels l'Université Concordia de Montréal en 2001. Le Musée d'art contemporain de Montréal lui consacrera une première exposition individuelle dans un cadre muséal en mai 2006. Roy-Bois vit actuellement à New York