Milutin Gubash / In union

Commissaire : Caroline Andrieux

In Union de Milutin Gubash est une installationin-situ,spécialement conçue pour l’espace et le  contexte particuliers de la Fonderie Darling. Elle tire sa force de la coïncidence de plusieurs événements de la vie professionnelle de l’artiste: le départ de son atelier qu’il a occupé depuis 2009 à la Fonderie Darling; la fin d’un cycle d’expositions présenté dans 5différents lieux à travers le Canada dans un intervalle de 1 an et demi; la production d’un premier catalogue monographique mi-carrière.

Cette concordance d’événements a mené Milutin Gubash à se questionner sur la pression, exercée par son milieu, qui contraint l’artiste à produire sans cesse de nouvelles pièces. Il y répond par la compilation exhaustive de toutes ses œuvres, sous la forme d’un index non chronologique de vidéo, photographie, peinture, documentation de performance. Celles plus difficiles à emprunter, sont ici reproduites à l’échelle par un morceau de papier blanc sur lequel sont inscrits son titre et le nom du collectionneur qui l’a acquise. D’autres, détruites ou éphémères, font acte de présence par des résidus qui y sont directement reliés. Étalées sur des palettes de bois au sol, elles sont ponctuées d’objets, fonctionnels ou agissant comme support d’inspiration, en provenance de l’atelier de l’artiste. À l’aide d’échelles auto-portantes, qui offrent un point de vue englobant, le public et l’artiste lui-même visualisent en un clin d’œil la totalité d’une vie entière deproduction artistique, et interroge la pertinence de sa matérialité.

Présenter toutes les œuvres de façon exhaustive d’un même artiste pourrait être l’inverse d’une exposition «commissariée», étant donné que le commissaire choisi un angle d’approche, un point de vue qui conséquemment implique le choix de certaines œuvres pour appuyer son propos. C’est ici probablement en réaction à ce principe, suite à une succession d’expositions dans un intervalle rapproché, qui a mené Milutin Gubash à exposer la totalité de sa production.

Ce déploiement, aux allures pathétiques de marchandise en transit dans un hangar d’aéroport qui pourrait aussi ressembler à une réserve de musées d’art contemporain, en attente du choix d’un commissaire, fait état des contraintes liées à une production que l’artiste se doit d’entreposer, de déplacer et d’assurer et constitue la réponse critique de Milutin Gubash au rythme effréné du marché de l’art dont l’attitude compulsive cherche toujours à emplir le vide.

Milutin Gubash

Né à Novi Sad (Serbie), Milutin Gubash vit à Montréal depuis 2005. Il a exposé à plusieurs reprises au Québec, au Canada, aux États-Unis et en Europe.