Alexandre David / Plate-forme

Plate-forme, une sculpture d’Alexandre David sur la place publique de la Fonderie Darling, se situe entre mobilier et architecture. Plate-forme accommode tout autant la mobilité de l’homme, son déplacement, l’interactivité qu’il génère, qu’elle procure le plaisir d’appréhender une masse brute, monolithe de bois ouvert à l’urbanité. Sculpture «anti-forme» à la forme non signifiante, malléable, aménageable, sorte de kit urbain à la géométrie plane, Plate-forme s’inscrit «dans une expérience rythmique plutôt que dans un désir de retrouver une forme idéale» selon l’artiste et invite les visiteurs à s’approprier cette œuvre qui ne fonctionne qu’à partir de son usage. Plate-forme peut tout à la fois servir de banc public, de terrain de crapahutage, de piste de skateboard : «Je cherche plutôt à introduire un rythme dans l’expérience, rythme rendu possible par des formes qui tantôt mettent en relation la possibilité d’un usage familier et reconnaissable avec une expérience visuelle moins définie, tantôt combinant une expérience visuelle plus nette avec un usage indéterminé».

De fabrication quasi-industrielle Plate-forme est une œuvre d’une facture et d’un contenu artistique minimal- que l’on pourrait rapprocher des sculptures géométriques minimalistes dans la mesure où elle tente de réduire au strict minimum les relations à l’intérieur de l’œuvre et tente de concrétiser la sensation, de la rendre immédiate. La composante relationnelle invite cependant à expérimenter physiquement l’œuvre, à y vivre une expérience, une émotion brute, comme «longer un mur, tourner un coin ou circuler autour d’un square». Plate-forme réserve des expériences multiples et inter-relationnelles qui assurément «déclencheront une image mentale», une sensation pure.

Alexandre David

Alexandre David vit et travaille à Montréal. Ses œuvres ont été exposées dans divers musées, galeries et centres d’artistes au Canada, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Autriche ainsi qu’en France. Il a exposé en solo, entre autres, à Optica et Dare-Dare à Montréal et La Chambre Blanche à Québec en 2007, ainsi qu’à Aceartinc à Winnipeg et à la galerie Grunt à Vancouver en 2009. En 2011 il a exposé en solo à la galerie Plein Sud à Montréal, à YYZ à Toronto, à l’Espace Tilt à Lausanne et à La Parisian Laundry, en plus de présenter son installation Plate-Forme sur la Place publique de la Fonderie Darling.