Yann Pocreau / Projections

Pour la première fois de sa carrière, ce ne sont pas ses propres photos que Yann Pocreau présente dans le cadre de Projections à la Fonderie Darling, ayant plutôt choisi de puiser à même l’iconographie de son album personnel une collection d’anciennes cartes postales d’églises gothiques françaises, pour réaliser les trois œuvres de cette exposition. Les reproductions vieillies des années 1930 des églises Saint-Laurent, Saint-Étienne-du-Mont et de la Trinité, de la cathédrale Sainte-Croix et de la Sainte Chapelle sont manipulées, mises en scène, percées, grattées, pour permettre l’apparition de cette lumière divine tant recherchée par l’architecture religieuse et ici créée artificiellement. Ces images sont déclinées à l’aide de différents médiums – installation, bas-relief et film - que l’artiste expérimente dans «une recherche de mise en lumière de l’objet photographique», selon ses propres mots. Dans Projections, architecture religieuse et photographie s’entrecroisent pour révéler à la lumière un même usage, soit la sublimation et la mise en scène, l’illusion et la dramatisation.

L’artiste tient à remercier le Conseil des arts et des lettres du Québec, l’équipe de la Fonderie Darling, la galerie Simon Blais, Le Centre et l’atelier CLARK, François Marceau, Benoit Cool, fulux, Le Cabinet, espace de production photographique, Main Film, Jean-François Hébert, Brigitte Henri, Nancy Belzile, Alban Berg et Isabelle Malenfant pour leur aide et leurs précieux conseils.

Réalisation des éclairages pour la pièce « Cathédrale » : François Marceau

Yann Pocreau

Yann Pocreau est né à Québec en 1980. Il vit et travaille à Montréal. Par la photographie, il s’intéresse aux fortes présences du lieu et du sujet, à leur intime cohabitation. Dans ses recherches récentes, il s’intéresse à la lumière comme sujet vivant et à l’effet de celle ci sur la trame narrative des images. Il a participé à plusieurs expositions canadiennes et européennes, notamment Québec Gold, présentée à Reims, en France; Exercices d’empathie, à l’Espace Bortier de Bruxelles; Expansion, à la Galerie de l’UQAM; Out of Grace, à la Galerie Leonard & Bina Ellen de l’Université Concordia; au Mois de la Photo à Montréal en 2011, et récemment à l’exposition L’image rôde au Fresnoy, France (Louise Déry, commissaire). Son travail a été commenté dans divers magazines et ses œuvres sont présentes dans les collections de la Banque Nationale du Canada, d’Hydro-Québec, de la Ville de Montréal, du MBA de Montréal, du Musée d’art de Joliette, dans la collection Prêt d’œuvres d’art du MNBAQ et dans plusieurs collections privées.