Circuits allégoriques pour logiciels humains #3

Cette troisième soirée de performance propose de mettre en évidence les influences positives des outils technologiques en nous invitant à réfléchir aux possibilités générées par le prolongement artificiel de soi. En considérant que les technologies informatiques de la simulation peuvent se transformer en véhicule stimulant d’expression et de communication, avec les représentations informatiques des expériences personnelles, les technologies seront proposées comme des objets de médiation importants, pouvant permettre à l’un de faire l’expérience de l’autre. En ce sens, les technologies peuvent véritablement servir à partager les expériences personnelles. Elles créent un pont entre le monde intérieur invisible et l'environnement extérieur tangible, qui a le potentiel de briser les barrières entre soi et les autres, favorisant l'empathie et la connectivité.

19H / AVALON, Le jardin fantastique 

CLIQUEZ ICI POUR VISIONNER LA PERFORMANCE EN DIRECT

Le jardin fantastique est une vidéo immersive, aussi appelée 360, où le spectateur est invité à se laisser transporter dans un jardin aux propriétés magiques. Ce lieu, auquel on attribue un pouvoir guérisseur, est habité de créatures fantastiques, capables de combler un sentiment de vide intérieur. Le récit raconté par l’artiste, met en scène sa quête du lieu,  qu’iel souhaite trouver pour guérir ses blessures émotionnelles. La représentation du jardin par les mots et les images, nous révèle le pouvoir de l’imagination et sa capacité à transformer de l’intérieur l’environnement extérieur. 

Aya Avalon est un.e artiste multidisciplinaire dont la pratique s’ancre principalement dans une étude des mondes artificiels qui sont inspirés de récits de fiction fantastique. Mêlant une pratique de création sonore à une technique de modélisation 3-D, sa démarche artistique repose sur la création de mondes informatiquement simulés pour tenter de lier par les sens, le vivant à l’artificiel. S’intéressant à la force immersive des simulations informatiques, Avalon cherche à déployer le potentiel thérapeutique de l'imagination par le médium informatique.

19H30 / XUAN YE, What Lets Lethargy Dream Produces Lethargy’s Surplus Value

CLIQUEZ ICI POUR VISIONNER LA PERFORMANCE EN DIRECT

« Ce travail est une performance de "ne rien faire" qui a été exploitée pour produire de la valeur ajoutée.» -- X [Traduit de l'anglais]

What Lets Lethargy Dream Produces Lethargy’s Surplus Value est une performance qui simule une expérience synesthésique par la traduction visuelle et sonore de données biologiques. L’artiste s'appuie sur un système rétroactif en employant  un électroencéphalogramme (EEG) et des senseurs pour capter les signaux bioélectriques de son corps, alors qu’iel est dans un état de sommeil. En même temps, l'artiste écoute les sons générés, ce qui a pour effet de créer une rétroaction réflexive à son état de rêve. Les différentes données sont ensuite traitées dans un programme informatique pour générer un univers artificiel qui révèle l’ampleur de ces actions réflexes. Les différentes actions réflexes, calculées par l’ordinateur sous la forme de codes binaires, sont alors associées à des images et des sons synesthésiques. Présentée comme une hymne à la fatigue chronique, l’oeuvre What lets lethargy dream produces lethargy’s surplus value prolonge les réflexions abordées dans le cadre de la série de performances Circuits allégoriques pour logiciels humains, et nous propose de revoir la relation que nous entretenons avec notre corps, alors que la rapidité numérique amplifie à la fois l’accélération du monde et l’épuisement émotionnel.

Xuan Ye / 叶轩  fait de la poésie numérique une expérience multi-sensorielle qui synthétise le langage, le code, le son, le corps, l'image, les données, la lumière et le temps par le biais de traductions schématiques. Les installations et performances hypermédiatiques de Xuan Ye incluent, entre autres, des médias temporels, des applications Web, du mapping vidéo, de l'informatique interactive, la réalité étendue ou XR et les technologies cognitives. Ye effectue des recherches et s'associe à des organismes non-humains pour expérimenter avec la création de mondes simulés et la modélisation de systèmes, dans l’univers spéculatif de la production sonore. Les installations de X ont été exposées et présentées à l'international, notamment au festival CONTACT, à la Varley Art Gallery of Markham (CA), au Canadian Art, à l'AGO (CA), à Vivid Projects (UK) et à la Supermarket Art Fair (SE), InterAccess (CA), Inside-out Art Museum (CN), Goethe-Institut (Beijing & Montréal), ArtAsiaPacific, KUNSTFORUM (GE), Trinity Square Video (CA), the Wrong Biennale (URL), Times Museum (CN), Galleri CC (SE), entre autres. Ye est finaliste du prix EQ Bank Digital Artists Award et récipiendaire d'une bourse du CRSH. Les performances en direct et les sorties musicales de X ont été saluées par la critique de Bandcamp, Musicworks et Exclaim !

20H / ERIN GEE & JEN KUTLER, Presence

CLIQUEZ ICI POUR VISIONNER LA PERFORMANCE EN DIRECT

Presence est une performance sonore qui implique le système sensoriel par l’amplification sonore des mouvements et la traduction électrique de la présence corporelle par le biais de biosenseurs. Les deux artistes étant localisées à deux endroits différents (Gee habite au Canada et Kutler aux États-Unis), ont établi un système de correspondance sensorielle sans jamais s’être rencontrées en présentiel, leur permettant de pallier les contraintes associées aux distances géographiques et à concrétiser la « virtualité » d’Internet. S’intéressant à la nature inconsciente et autonome des sensations corporelles et des émotions associées, les artistes simulent le toucher en combinant une technique de relaxation par le son ASMR, avec une utilisation de dispositifs bricolés (Touch Simulation Units), dont le fonctionnement est similaire à la Neurostimulation électrique transcutanée (TENS).

Erin Gee est une artiste qui utilise des systèmes et des instruments de musique comme champs sensibles pour sonder le corps humain dans la communication. Gee met en avant la nature autonome de la cognition sensorielle, de l'émotion et de l'empathie telles que médiatisées par des travaux en ASMR, réalité virtuelle, synthétiseurs et robotique. Le matériau de Gee est la relation affective entre les humains, et aussi leurs machines, construisant des cadres pour une "algorithmique incorporée" qui implique l'humain dans des assemblages post-humanistes. Elle a récemment participé à des expositions individuelles à la MacKenzie Art Gallery (Regina) et à des expositions collectives à la Biennale de Toronto (Toronto), au Festival Elektra (Montréal), au Cluster Festival (Winnipeg) et à Ars Electronica (Linz).

Jen Kutler est une artiste multidisciplinaire et une performeuse basée dans le centre de New York. Elle modifie des objets trouvés qui sont des signifiants culturels du pouvoir, du genre, de la queerness et de l'intimité pour créer des instruments et des sculptures atypiques. Ses performances mettent en scène plusieurs de ses instruments incorporés à des enregistrements immersifs sur le terrain afin d'explorer les expériences communes et discrètes de tons sociaux familiers dans des environnements sonores et médiatiques immersifs. Elle a publié des enregistrements par le biais de EyeVee Media, Flag Day Recordings, Never Anything Records et d'autres, se produit dans toute l'Amérique du Nord et a présenté des installations et des ateliers à Outpost Artist Resources, Fridman Gallery, EMPAC, Wave Farm, Cornell University et ailleurs. 

Espace extérieur / Entrée gratuite
Bar + DJ jusqu'à 23h
Le port du masque est obligatoire