Joiri Minaya

« Mon travail est une réaffirmation du Soi, un exercice de désapprentissage, de décolonisation et d'exorcisme à l'égard des histoires, des cultures et des idées qui nous sont imposées. Je cherche à réconcilier l'expérience d'avoir grandi en République dominicaine avec celle de vivre et d'évoluer aux États-Unis and dans le "Nord" mondialisé. Je considère les failles, les déconnections, les malentendus, comme un terreau fertile pour ma créativité. J'ai appris qu'il y a un Regard posé sur moi qui m'aliène. Je retourne ce Regard sur lui-même, principalement en ayant l'air de combler ses attentes, mais en réalité je sabote ces attentes afin de regagner pouvoir et agentivité. De façon interdisciplinaire, j'explore la performativité de l'identité tropicale en tant que produit : la mise en spectacle du travail, de la décoration, de la beauté, du loisir et du service. »

(extrait d'un texte de Joiri Minaya sur le site Web de l'artiste, traduit de l'anglais)

Biographie

Née à New York, Joiri Minaya a grandi en République dominicaine. Elle est titulaire d’un Grade d’associé de la Escuela Nacional de Bellas Artes de Santo Domingo, et d’un baccalauréat en Beaux-Arts de la Parsons the New School for Design de New York. Elle a participé à plusieurs résidences aux États-Unis, telles que la Skowhegan School of Painting and Sculpture, Guttenberg Arts et BronxArtSpace. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives dans les Caraïbes et aux États-Unis. En 2015, elle a remporté le prix Emerging Artist de la Fondation Joan Mitchell.

Expositions récentes

2016

#dominicanwomengooglesearch, Sunroom Project Space at Wave Hill, Bronx, New York (USA)

Uncatered, Guttenberg Arts, Guttenberg (USA)

Redecode: a tropical theme is a great way to create a fresh, peaceful, relaxing atmosphere, El Museo del Barrio, New York (USA)

2015

Doméstica Foránea, Centro de la Imagen, Santo Domingo (République dominicaine)