Fabienne Audéoud

La pratique de Fabienne Audéoud s’articule autour des notions de relations de pouvoir, en particulier à travers le langage. Quand le rôle culturel des femmes n’est pas le thème directement abordé, les études féministes et de genre demeurent une base de ses recherches et productions.

Son parcours interdisciplinaire inclut des performances, des pièces musicales, des séries de peintures, des vidéos et plus récemment des installations. Elle s’intéresse à la manière dont une pièce impact aux personnes qui la regardent et au contexte plus large dans lequel elle agit, comment elle performe, ce qui est joué, autant en termes de spécificités formelles que de son impact culturel, sociologique ou politique. Elle revendique son travail comme non illustratif  d’un positionnement critique ou d’une démonstration de savoir ou de pouvoir, mais comme performatif.

Au cours de sa résidence à la Fonderie Darling, Fabienne Auéoud poursuit sa recherche récente sur la notion du « cute », telle que pensée par Sianne Ngai, et sur l’esthétique de l’impuissance, et la question du refus, en lien avec les écrits d’Audra Simpson. La notion de performatif (plutôt que celle de performance dans le sens événement live) sur laquelle se fondent la recherche d’Audéoud est un moyen pratique et théorique de trouver et/ou de créer un espace dans lequel elle choisit d’intervenir, où une action est possible, où un geste peut être incarné, où elle cherche une forme « d’empowerment ». Comme un.e musicien.ne avec une partition, elle interprète des images, des actes de langage, des situations, des musiques, des objets, des musiques et des intensités comme autant de responsabilités qu’elle assume en tant qu’artiste, face au public. Il ne s’agit pas de jugements moraux mais d’une façon d’incarner des possibilités de vivre ensemble.

Biographie

Fabienne Audéoud vit et travaille à Paris, après une douzaine d’années passées à Londres et à Maastricht. Après un master en art à Goldsmiths,sa pratique jusque-là essentiellement musicale se recentre sur les arts plastiques et se développe dans le contexte de la scène londonienne des années 1990. Son travail en collaboration avec John Russell a été montré dans de nombreuses expositions de groupe et personnelles. Ses vidéos, performances et peintures sont régulièrement présentées dans des espaces indépendants mais aussi dans des institutions internationales majeures.

Expositions récentes

2022

Sésapprendre à jouer du piano, version #3, performance, Sète, France

Lèche vitrine, exposition de groupe, Cocoote Treignac, France

Les Trois Mouseketeers, exposition en trio avec John Russell et Dan Mitchell, Synagogue de Delme, France

Paradoxales, exposition de groupe, FRAC Poitou-Charentes Angoulême, France

 La réforme de Pooky, exposition de groupe, Fri-art, Fribourg, Suisse

Career Girls, exposition de groupe, Mécènes du Sud, Montpellier, France

2021

Le magasin de pulls, Sète, France

2020

Friends & Neighbours, exposition de groupe, High Art, Paris, France

Cancer de la gorge, exposition de groupe, Galerie Sultana, Paris, France