Museum of Longing and Failure  /  Installment No. 21

Le Museum of Longing and Failure (MOLAF) est une structure établie en 2010 par les artistes canadiens Chloe Lewis et Andrew Taggart. Cherchant à expérimenter une fluidité entre l'institution, l'auteur et l'œuvre, le MOLAF prend forme par le biais de conversations sculpturales entretenues avec des artistes vivants. Les sculptures ainsi produites constituent le point de départ d’installations récurrentes, d’interventions, et de publications. Depuis ses débuts, le MOLAF a commandé, présenté et collectionné les œuvres de plus de quatre-vingts artistes et s'est manifesté dans des institutions telles que The Rooms (Terre-Neuve), HKS (Bergen), Künstlerhaus Bethanien (Berlin) et Cricoteka (Cracovie).

Compte tenu de sa collection grandissante d'œuvres d'art, le MOLAF a entamé des recherches sur la manière dont l’existence collective des œuvres acquises peut favoriser des stratégies de présentation et d’exposition non conventionnelles. En 2016 par exemple, la collection dans son ensemble a été transposée dans une série de formes en plâtre réduites. En 2018, une série d’objets fonctionnels – des lampes et des étagères – a été créée à partir des caractéristiques physiques des œuvres individuelles de la collection.

Pour sa 21e présentation, le MOLAF a créé un plancher de bois sur mesure pour intégrer la Plate-forme de lecture de la Fonderie Darling, teint à la main et assemblé par un système de rainure et languette. Le motif du plancher est emprunté à la géométrie de la 24e acquisition du MOLAF : une sculpture intitulée Consensus (chalk) du collectif d’artistes norvégien Institutt for Farge (Institut pour la couleur). Clin d’œil à Consensus (chalk), le plancher opère également en tant que support d’une autre œuvre de la collection du MOLAF – une lampe d’Olof Nimar et Ingrid Furre – et en tant qu’espace permettant aux visiteurs de consulter les livres d’artistes du MOLAF. Sur l’étagère adjacente à la Plate-forme est exposé un choix de quatre sculptures supplémentaires de la collection permanente du MOLAF, réalisées par Jason de Haan, Antje Majewski et Olivier Guesselé Garai, Serge Murphy, et Jade Yumang.

En 2015, le MOLAF a ouvert un département de publication afin de développer ses activités et de réfléchir sur celles-ci. À ce jour, deux livres d’artistes ont ainsi été produits : MOLAF Variations (2015), qui propose une interchangeabilité de l’identité du musée à travers la reformulation répétée de l’acronyme MOLAF ; et MOLAF Incarnations (2016), qui tisse une trame narrative expérimentale à travers la personnification des matériaux présents dans les cinquante premières acquisitions du MOLAF. Un lancement pour MOLAF Circumflexions, la troisième publication de la série, est prévu à la Fonderie Darling pour clore l’exposition.

 

 

Museum of Longing and Failure

Le Museum of Longing and Failure (MOLAF) a été fondé en 2010 à Bergen (Norvège) par les artistes canadiens Andrew Taggart et Chloe Lewis. Par le biais de commandes d'œuvres, de publications, de productions diverses et d'expositions, le MOLAF s'efforce d'interroger et de reformuler sa structure, son identité, ainsi que son aptitude à soutenir sa collection grandissante et à générer de nouvelles méthodologies de travail.